chausser


chausser

chausser [ ʃose ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1552; chaucier 1080; lat. calceare, de calceus « soulier »
1Mettre (des chaussures) à ses pieds. Chausser des pantoufles, des sandales, des bottes. enfiler. Ellipt Chausser du 40 : porter des chaussures de cette pointure. — Par anal. Chausser des skis, des raquettes.
Fam. Chausser des lunettes, les ajuster sur son nez.
2Mettre des chaussures à (qqn). Il faut chausser cet enfant. Pronom. plus cour. Se chausser avec un chausse-pied. P. p. adj. « Ramuntcho cheminait, chaussé de semelles de cordes » (Loti). Mal habillé et mal chaussé.
Fournir en chaussures. Pronom. Je me chausse chez X ( bottier, chausseur) . PROV. Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés : on manque souvent des choses que l'on pourrait avoir avec le plus de facilité.
3Intrans. Aller bien ou mal (en parlant de la chaussure). Ce soulier (vous) chausse bien, va bien.
4Entourer de terre le pied de (une plante). Chausser un arbre. butter.
5Garnir de pneus (une voiture). Faire chausser sa voiture de pneus neufs.
⊗ CONTR. Déchausser.

chausser verbe transitif (latin calceare, de calceus, soulier) Mettre à quelqu'un, à son pied une chaussure : Chausser un enfant de sandalettes. Mettre à quelqu'un un certain type de chaussures ou, en parlant de la chaussure elle-même, s'adapter de telle ou telle manière au pied de quelqu'un : Ces chaussures vous chaussent à merveille. Fournir quelqu'un en chaussures : M. Durand chausse toute la famille. Équiper de pneus un véhicule : Chausser ses roues de pneus neufs. Synonyme de butter. ● chausser (citations) verbe transitif (latin calceare, de calceus, soulier) Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 Chose étrange de voir comme avec passion Un chacun est chaussé de son opinion ! L'École des femmes, I, 1, Arnolphe chausser (expressions) verbe transitif (latin calceare, de calceus, soulier) Chausser des skis, des patins, etc., y placer ses pieds, les mettre à ses pieds. Chausser les bottes de quelqu'un, se mettre à sa place. Chausser des lunettes, les ajuster sur son nez. ● chausser (homonymes) verbe transitif (latin calceare, de calceus, soulier) chaussé nom masculin chaussée nom fémininchausser (synonymes) verbe transitif (latin calceare, de calceus, soulier) Mettre à quelqu'un, à son pied une chaussure
Synonymes :
Contraires :
- déchausser
Chausser des skis, des patins, etc.
Synonymes :
Contraires :
- ôter
Synonymes :
chausser verbe intransitif Porter des chaussures de telle ou telle taille, avoir, faire telle ou telle pointure : Je chausse du 38.chausser (homonymes) verbe intransitif

chausser
v. tr.
rI./r
d1./d Mettre à ses pieds (des chaussures). Chausser des bottes.
Ellipt. Chausser du 41, porter des chaussures de cette pointure.
|| EQUIT Chausser les étriers: mettre les pieds dans les étriers.
|| Fig. Chausser des lunettes, les ajuster sur son nez.
d2./d Mettre des chaussures à (qqn).
|| v. Pron. Se baisser pour se chausser.
d3./d Fournir en chaussures. Un bottier célèbre qui chausse les plus grandes actrices.
d4./d (En parlant de chaussures.) S'ajuster, être bien ou mal adapté. Ce modèle vous chausse bien.
d5./d Munir de pneumatiques (un véhicule).
rII./r ARBOR Chausser un arbre, entourer son pied de terre. Syn. butter 1.

⇒CHAUSSER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— [L'obj. désigne la chose que l'on adapte, que l'on met]
1. [Toute espèce de chaussures ou de bas] Mettre à ses pieds. Il enfila une veste de chasse sur son chandail et chaussa des souliers de marche (CAMUS, L'Exil et le royaume, 1957, p. 1620) :
1. Il [Walter] sauta d'un bond sur le tapis, chaussa ses pantoufles et, (...) il se précipita à son tour vers l'appartement de sa fille.
MAUPASSANT, Bel-Ami, 1885, p. 376.
♦ Expr. Chausser (prendre) des bottes de sept lieues; chausser le brodequin, le cothurne.
Au fig. Chausser (les bottes, les pantoufles) de qqn. Jouer le rôle de, se mettre à la place de :
2. Amant paisible d'un bas-bleu, il chaussa assez gauchement les bottes d'Antony. « J'ai été tout près de la tuer, raconte-t-il vingt ans après ».
A. FRANCE, La Vie littéraire, t. 3, 1891, p. 304.
[Avec un obj. interne indiquant la pointure] Chausser du 49. Porter des chaussures de cette pointure. Je sais maintenant qu'elle [sa mère] chausse du 32 (P. LÉAUTAUD, Le Petit ami, 1903, p. 149).
2. [Autre chose que des chaussures]
a) Arch., fig. Aider à chausser les bas violets. Faire accéder quelqu'un à la dignité épiscopale :
3. — C'est un excellent prêtre (...) Mais le général demanda brusquement : — Eh bien! que puis-je faire pour lui? — L'aider à chausser les bas violets qu'il a bien mérités, (...) Sa candidature à l'évêché vacant de Tourcoing est posée.
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 188.
b) Usuel. Engager son pied dans un système de fixation. Chausser des étriers, des skis :
4. ... je mis mon manteau, j'en relevai le collet, je chaussai mes étriers, et j'allai tranquillement au grand pas de ma jument...
MÉRIMÉE, Dernières nouvelles, 1870, p. 72.
5. Ces messieurs et dames circulent sous l'aspect moyenâgeux des uniformes sportifs. Ils chaussent les skis, grimpent les pentes et se cassent glorieusement les jambes.
COCTEAU, La Difficulté d'être, 1947, p. 7.
Expr., vx. Chausser les éperons à qqn. Lui conférer le titre de chevalier :
6. ... des éperons d'or que les Yseult, les Genièvre, les Oriane, chaussèrent jadis à de vaillants chevaliers.
CHATEAUBRIAND, Les Aventures du dernier Abencerage, 1826, p. 202.
c) Ajuster sur une partie du corps. Chausser ses lunettes. Et jamais le pantalon n'a chaussé entrejambe d'une si haute distinction (A. ARNOUX, Paris-sur-Seine, 1939, p. 56) :
7. ... Camille (...) un béret de tricot accroché miraculeusement sur l'occiput, chaussait avec rage ses mains nues de gants à entonnoirs...
COLETTE, La Chatte, 1933, p. 117.
Arg. Chaussez vos bésicles. Regardez bien (ESN. 1966).
3. P. métaph. [L'obj. désigne une abstraction] Concevoir :
8. Passons outre, et ne donnons pas à notre esprit le temps de chausser une plaisanterie.
BALZAC, Œuvres diverses, t. 1, 1850, p. 197.
9. Du moment que la dame du photographe a chaussé l'idée qu'elle a des étouffements si elle ne sort pas, ça suffit pour qu'on la trouve un jour étouffée dans l'escalier.
COLETTE, Gigi, 1944, p. 143.
B.— P. méton. [L'obj. désigne la pers. ou la chose à quoi qqc. est adapté, mis]
1. [L'obj. désigne une pers. ou une partie du corps humain]
a) [Le suj. désigne une pers.] Mettre une chaussure à. Chausser un enfant, chausser un joli pied :
10. Les femmes accusent une jolie coquetterie, chaussent leurs pieds d'« escarpins » ou de « cothurnes » à la romaine, sans talon.
G. VILLARD, Hist. abr. du cost., 1956, p. 82.
Rem. Éventuellement construction prép. (de, avec).
Fournir en chaussure. Ce bottier chausse toute la famille, absol., ce bottier chausse bien :
11. L'année 1915 vit l'extension progressive de cette activité. Haverkamp continua de chausser les armées de la République.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 170.
b) [Le suj. désigne une chose]
♦ [En parlant de chaussure] S'adapter (bien ou mal) au pied. Ce soulier me chausse bien, absol., ce soulier chausse avantageusement :
12. Voilà huit jours que je mets, toutes les après-dînées, mes bottines du dimanche, pour aller chez lui, celles qui me chaussent bien, mais qui me font mal aux pieds.
HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 153.
Fam. Cela me chausse (cf. botter). Cela me convient :
13. ... cent mille à Minoret, cent mille à la petite, et à chacun de nous trois cents : voilà ce qui serait juste.
— Ah! cela nous chausserait proprement.
BALZAC, Ursule Mirouët, 1841, p. 41.
2. [L'obj. désigne un animal de trait] Garnir de fer ses sabots :
14. Ce défilé retentissant (...) de grands chevaux chaussés de fer fit rendre au pavé sonore un bruit de métal...
FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 132.
P. anal. et fam. Garnir de pneumatiques les roues d'un véhicule :
15. Il est donc logique de compter d'abord sur les locomotives qui emploient du charbon plutôt que sur les rares camions disponibles que l'on ne peut ni alimenter ni chausser.
C. PINEAU, La S.N.C.F. et les transp. fr., 1950, p. 17.
3. [L'obj. désigne des végétaux] Butter, entourer de terre le pied (d'un arbre, d'une plante) :
16. La machine à traction pour planter la vigne (...) comprend (...) un butteur réglable qui ouvre un sillon (...) des butteurs (...) qui chaussent les plants après leur plantation.
R. BRUNET, Le Matériel viticole, 1909, p. 86.
II.— Emploi pronom.
A.— [Sens réfl.] Mettre des chaussures à ses pieds.
Rem. 1. Éventuellement constr. prép. (de, avec, en). Elle [madame Moreau] s'était donc chaussée en brodequins de peau bronzée et en bas de fil d'Écosse (BALZAC, Un Début dans la vie, 1842, p. 398). 2. On rencontre ds la docum. l'adj. chausseté, ée. Enveloppé dans des chaussures fines semblables à des chaussons. Il dîne en chemise de soie rouge, sans cravate, les pieds assez mal chaussetés dans des petits bouts de babouches (RENARD, Journal, 1898, p. 485).
B.— [Sens passif] Se chausser de, également, être chaussé de. Être fortement attaché à. Être chaussé d'une idée (DG).
Prononc. :[], (je) chausse []. Enq. :/ , D / (il) chausse. Ds Ac. 1694-1932. Homon. chaussée. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 calcer « mettre, passer à ses pieds (des chausses, des éperons) » (Roland, éd. J. Bédier, 3863); 1155 chaucier (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 9275); 1174-87 pronom. (CHR. DE TROIE, Graal, éd. W. Foerster, 1427); p. ext. 1552 chausser ses lunettes (RABELAIS, Quart Livre, prologue, éd. Marty-Laveaux, II, 253); b) avec un régime indirect ca 1100 ici p. ext. « mettre, ajuster sur une partie du corps » (Roland, éd. J. Bédier, 2678); 2. avec un régime direct désignant une pers., 1155, ici p. ext. « vêtir, habiller » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 14015); 3. 1225-30 « aller bien ou mal, en parlant d'une chaussure » (G. DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy, 2139); 4. 1611 « fournir (qqn) de chaussures » (COTGR.); 5. fig. 1566 « mettre dans son esprit » (C.D.K.P., trad. de GELLE, Discours fantastiques de Justin Tonnelier, Disc. III, p. 94 ds HUG. : L'opinion fausse et perverse qu'ils ont chaussée); 1690 chausser la cothurne (FUR.); 6. 1690 hortic. (FUR.); 7. 1732 mus. (Trév. : Chausser les voix à leur point). Du lat. calceare « mettre des chaussures » attesté (sous la forme du part. passé) dep. Varron ds TLL s.v., 131, 53. Fréq. abs. littér. :200.
DÉR. Chausseur, subst. masc. Fabricant ou marchand de chaussures (cf. bottier). Les superbes magasins ou le chausseur de high-life étale ses chefs-d'œuvre de cordonnerie féminine (J. RICHEPIN, Le Pavé, 1883, p. 121). []. 1re attest. 1883 id.; de chausser, suff. -eur2. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — GALL. 1955, p. 51, 352. (s.v. chausseur). — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 78, 198, 209, 309. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 104. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 199.

chausser [ʃose] v. tr.
ÉTYM. 1552; chaucier, 1155; calcer, v. 1100; du lat. calceare « mettre des chaussures ».
1 Mettre à ses pieds (des chaussures). || Chausser des pantoufles, des espadrilles, des bottes. || Chausser ses plus beaux souliers.
1 Et il était comme le jardinier devenu roi qui, obligé à chausser les sandales de pourpre, regrette ses sabots lourds de glaise et de pauvreté.
Francis Jammes, le Roman du lièvre, III.
Ellipt. || Chausser du 38, du 40, porter des chaussures de cette pointure.
(Avec un compl. second en à). Mettre aux pieds de qqn. || Chausser des souliers à qqn. || Chausser des bottines à un enfant.
Loc. fig. Chausser le cothurne, le brodequin (→ Brodequin, cit. 2 et 3). — ☑ Chausser les bottes de qqn, se mettre à sa place.
Par anal. || Chausser les étriers, y enfoncer les pieds.Chausser les éperons à qqn, en le recevant chevalier.
2 L'officiant me chaussa les éperons en me donnant l'accolade.
Chateaubriand, Itinéraire…, III, 39.
Chausser des skis, des patins.
Fam. || Chausser des lunettes, des besicles, les ajuster sur son nez.
3 Il fallait que M. de Janson chaussât mieux ses lunettes.
Mme de Sévigné, 1286, 12 juil. 1690.
2 (Compl. n. de personne). Mettre une chaussure à (qqn). || Il se fait chausser par son valet de chambre. || Il faut chausser cet enfant. || Chausser qqn de bottes. Botter.
Par anal. || Chausser un cheval, garnir ses sabots de fers. Ferrer.
Fournir (qqn) en chaussures. || Ce cordonnier, ce bottier chausse toute ma famille. || Il se fait chausser chez X…Absolt. || Ce chausseur chausse bien.
Fig. et vx. || Il n'est pas facile, pas aisé à chausser, à contenter, à satisfaire.
3 (Sujet n. de la chaussure). Aller (bien ou mal). || Ce soulier me chausse bien.Intrans. || Cette botte ne chausse pas bien.C'est un 38, mais ce modèle chausse petit.
Fam. et vieilli. || Cela me chausse, me convient. Botter, fig. (→ Trouver chaussure à son pied).
4 Agric., hortic. Entourer le pied de (une plante) de terre, pour faciliter le développement. || Chausser un arbre. 1. Butter, 1. enchausser.
5 Garnir de pneus (une voiture).
——————
se chausser v. pron.
1 Mettre ses chaussures. || Se chausser avec un chausse-pied. || S'habiller, se coiffer et se chausser.Se chausser de sandales.
2 Fig. || Se chausser d'une opinion, d'une idée, s'entêter dans cette opinion, y être très attaché. Enticher (s').
——————
chaussé, ée passif et p. p.
1 Être bien, mal chaussé. || Il était chaussé de bottines.
4 (…) Ramuntcho cheminait par le sentier de mousse, sans bruit, chaussé de semelles de cordes, souple et silencieux dans sa marche de montagnard.
Loti, Ramuntcho, I, I, p. 4.
Prov. Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés : on manque souvent des choses que l'on est en situation d'avoir avec le plus de facilité.
(Le subst. désigne la jambe ou le pied). || Pieds chaussés de bandelettes, de chiffons, de sabots. Vx. || Jambes, pieds chaussés de bas de soie. (par ext.) Gainer, ganter.
Loc. S'enfuir un pied chaussé et l'autre nu : fuir précipitamment.
2 Fig. et vx. || Être chaussé d'une opinion, entêté, entiché.
5 Chose étrange de voir comme avec passion
Un chacun est chaussé de son opinion !
Molière, l'École des femmes, I, 1.
3 Blason. || Écu chaussé (contr. : chapé).
tableau Termes de blason.
4 Équit. || Cheval haut chaussé, dont les balzanes montent jusqu'au genou ou au jarret.
5 (En parlant d'une voiture). Garni de pneus. || Voiture chaussée de pneus neufs.
CONTR. Déchausser.
DÉR. et COMP. Chaussage, chaussant, chausseur, chaussure. Enchausser, rechausser. Chausse-pied. V. Déchausser.
HOM. Chaussée.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chausser — CHAUSSER. v. a. Mettre des bas ou des souliers. Chausser ses bas, chausser ses souliers. f♛/b] On dit aussi, Chaussez vous, faitesvous chausser, pour dire, Mettez vos bas, ou mettez vos souliers; faitesvous mettre vos bas où vos souliers par… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chausser — Chausser. v. act. Mettre ou prendre des chaussons, des bas, ou des souliers. Chaussez vos souliers. je m en vay me chausser. appellez mon valet de chambre qu il vienne me chausser. On disoit autrefois, Chausser les esperons à un Gentilhomme,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chausser — Chausser, Calceare. Il vient de Calceare, en muant c, en ss. Se chausser, Calceum induere …   Thresor de la langue françoyse

  • chausser — (chô sé) v. a. 1°   Mettre ses bas, sa chaussure. Chausser ses souliers, ses bottes.    Fig. Chausser le cothurne, composer une tragédie, s exercer dans les rôles de la tragédie ; et par extension, enfler son style. •   Mais quoi ! je chausse ici …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHAUSSER — v. a. Mettre des bas, des souliers, etc. Chausser ses bas. Chausser ses souliers. On dit de même, Chausser des bas, des souliers à quelqu un. Fig., Chausser le cothurne, Se mettre à composer des tragédies. On le dit également D un acteur qui s… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHAUSSER — v. tr. Mettre des bas, des souliers, etc. Chausser ses bas. Chausser ses souliers. On dit de même Chausser des bas, des souliers à quelqu’un. Chausser le cothurne. Voyez COTHURNE. Par analogie, en termes de Manège, Chausser les étriers, Enfoncer… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chausser — vt. (qq.), mettre des chaussures à (qq.) : sheûfî (Annecy, Saxel 002), steuché (Albertville), tsohhyé (Montagny Bozel). A1) se chausser, se mettre des chaussures aux pieds : se sheûfî vp. (002). A2) chausser // mettre chausser (des chaussures,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Chausser des lunettes — ● Chausser des lunettes les ajuster sur son nez …   Encyclopédie Universelle

  • Chausser des skis, des patins, etc. — ● Chausser des skis, des patins, etc. y placer ses pieds, les mettre à ses pieds …   Encyclopédie Universelle

  • Chausser du 42 fillette — ● Chausser du 42 fillette avoir de très grands pieds …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.